Comment héberger son site Internet en Chine ?

7, Déc 2020

Cet article a pour but de synthétiser les informations existantes sur la question de l’hébergement de sites internet en Chine. En raison d’une législation particulièrement contraignante et de la présence d’un firewall de censure, le choix de la solution d’hébergement d’un site web Chinois dépend de plusieurs facteurs. Voici nos conseils pour prendre la bonne décision.

Premier élément : La zone géographique des serveurs

Si vous souhaitez que votre site Internet soit accessible par  une audience chinoise, vous devrez impérativement l’héberger sur un serveur physiquement localisé en Chine ou dans des zones proches : Chine continentale, Hong Kong, Taiwan ou Corée du sud. Dans le cas contraire, le temps de chargement découragera la plupart des visiteurs chinois impatients par nature, et qui quittent un site au dela de 2 à 3 secondes d’attente en moyenne. L’hébergement sur un serveur en Europe ou aux US est donc à proscrire.

Deuxième élément : Chine mainland v.s. Pays limitrophe

Le facteur déterminant pour ce choix est le fait que vous possédiez ou non une structure juridique en Chine.

Le gouvernement Chinois impose en effet que chaque propriétaire de contenu sur un serveur localisé en Chine Mainland soit clairement identifié. Pour ce faire, une société qui souhaite héberger un site web sur un serveur physiquement localisé en Chine doit obtenir un numéro d’ICP (Internet Content Provider). Ce numéro, qui s’obtient en 3 semaines, en faisant une demande aux autorités provinciales, est délivré exclusivement aux sociétés Chinoises (de capitaux Chinois, mixtes, ou WFOE).

Concrètement, si vous souscrivez un hébergement auprès d’un hébergeur Chinois, votre site pourra être mis en ligne immédiatement (sans ICP). Mais vous devrez fournir une ICP valide sous 3 mois : sans quoi, il sera automatiquement mis hors ligne au terme de ce délais de carence par l’hébergeur. Celui-ci s’expose à de graves sanctions s’il ne le fait pas, pouvant aller jusqu’à la fermeture de sa société.

Si vous possédez une structure juridique Chinoise, la plupart des hébergeurs proposent de faire les démarches d’obtention d’ICP à votre place : il suffit pour cela de leur envoyer les documents nécessaires :

  • Copie de votre Business License Chinoise, avec tampon de société,
  • Certificat de nom de domaine
  • Copie de la carte d’identité de votre personne contact (doit être un citoyen Chinois)
  • Photo d’identité de la personne contact (doit être un citoyen Chinois)
  • Les formulaires d’application pour une ICP, qui doivent contenir les informations suivantes : Nom et adresse physique de la société Chinoise, nom des investisseurs, type de société, personne contact (Carte d’identité, numéro de portable, de téléphone fixe professionnel, email), informations sur le site : nom de domaine, type de site, etc. Ces formulaires doivent être remplis en Chinois uniquement.

Si vous possédez une structure juridique en Chine et une ressource IT Chinoise sur place, il n’y a pas de question à vous poser : faites les démarches, obtenez une ICP, et hébergez votre site sur un serveur en Chine.

L’un des avantages est de limiter les risques de blocage de votre site par les autorités Chinoises. Celles-ci utilisent en effet des algorithmes qui bloquent immédiatement l’accès à certains serveurs s’ils identifient des contenus sensibles sur l’un des sites présents sur ce serveur. À contenu égal, les sites hébergés en Chine sont moins susceptibles d’être bloqués que s’ils sont hébergés à l’étranger. Dans la réalité, ces blocages ad hoc existent, mais sont relativement peu fréquents.

Si votre site contient des éléments lourds à charger (videos par exemple), ou nécessite l’interaction avec une base de données, le temps chargement et l’exécution de requêtes sera plus rapide, ce qui affectera positivement l’expérience utilisateur, diminuera les taux de rebond et améliorera votre ranking sur Baidu. Pour des sites de petite taille contenant essentiellement des images et du texte, les différences de temps de chargement sont minimes.

Si vous ne possédez pas de structure juridique en Chine, ou pas de staff IT chinois, rassurez-vous il existe de nombreuses alternatives tout à fait satisfaisantes. La plus courante étant un hébergement sur Hong Kong, qui offre grâce à de bonnes connexions avec la Chine, des temps de réponse très proches de ceux que vous pourriez obtenir sur un serveur Chinois. Taiwan, Singapour et la Corée du sud ont également développé de bons réseaux pour accéder à la Chine, mais leur couverture géographique est souvent moins bonne que celle d’hébergeurs à Hong Kong.

Héberger votre site à Hong Kong offre par ailleurs l’avantage non négligeable d’un support client en anglais, ce qui n’est presque jamais le cas pour les hébergeurs Chinois. Si vous avez une ressource IT chinoise : aucun problème. Mais sinon il vous sera très difficile de gérer des soucis d’installation de logiciels ou d’un site qui tombe. À l’inverse : le service client à Hong Kong est souvent très efficace.

Par ailleurs, la souscription d’un hébergement à Hong Kong ou dans les autres pays voisins est très simple et ne demande pas plus de formalités qu’en Europe ou aux US : une carte de crédit suffit.

Autre solution : Alicloud propose depuis quelques mois d’héberger votre site sur des serveurs en Europe, via une connexion dédiée ultra-rapide sur la Chine. Les données sont transférées via un cable optique entre la Chine et l’Europe (Francfort pour être précis). Cette option permet, outre un très bon temps de réponse pour les utilisateurs Chinois, de bypasser le Great Firewall grâce à un « accord spécial » entre Alibaba et le gouvernement Chinois. Cette solution démarre à un coût de 2 000€ par mois.

En résumé, si vous n’avez pas de société en Chine :

1er cas de figure: si votre site Internet est léger et ne contient que des textes et images, choisissez un hébergement à Hong Kong, Singapour, Taiwann ou Séoul qui donnera des performances similaires à celles d’un hébergeur en Chine, tout en offrant un meilleur service Client, en anglais. C’est votre meilleur choix, surtout si vous n’avez pas de ressource IT en local.

2ème cas de figure : Votre site est lourd ou le volume de données nécessaire au fonctionnement de votre site ou service web est important : optez plutôt pour la liaison directe avec Alicloud : c’est aujourd’hui la solution offrant le meilleur rapport qualité prix (Orange et les fournisseurs Francais sont beaucoup plus chers).

Noms de domaine
L’achat de noms de domaines en .cn est désormais réservé aux sociétés disposant d’une filiale ou d’une entité juridique enregistrée en Chine. Si vous n’avez pas de société chinoise, il vous faudra conserver votre .com et utiliser un sous-domaine de type : cn.monsite.com qui pointe vers votre hébergement à Hong Kong.

La China Cybersecurity Law
Elle impose théoriquement à toute société stockant des informations personnelle sur des citoyens Chinois, clients, partenaires ou autres, de les héberger sur des serveurs physiquement situés en Chine continentale. Cette philosophie qui est déjà appliquée dans plusieurs pays, et qui se généralise partout dans le monde, devrait mettre plusieurs années à être mise en application effective, surtout pour les petites structures. Si votre site ne comporte pas de base de données, cela ne vous concerne pas. Mais si vous stockez des informations sur vos clients Chinois sur des serveurs situés en Europe, nous vous invitons à mener dès maintenant une réflexion sur ce sujet. Contactez-nous pour effectuer un premier diagnostic.

À propos de Snowmen

Snowmen est une agence spécialiste du digital Chinois qui accompagne ses clients dans leurs projets digitaux en Chine, et notamment dans la conception et l’hébergement de sites chinois et de mini-sites WeChat. N’hésitez pas à nous contacter pour discuter de votre problématique : nous serons heureux de vous conseiller et de vous aider dans la mise en place de vos campagnes.

About the Author

auteur antoine peigner

ANTOINE PEIGNER

DIGITAL EXPERT IN CHINA, PRESIDENT OF THE SNOWMEN AGENCY

After 10 years in digital in Europe and North America, Antoine led Air France KLM's digital operations for Asia for several years where he notably created a digital expertise center for Asia based in Hong Kong. After traveling through China for 5 years, in 2016 he founded the Snowmen agency, which supports European SMEs and multinationals with their digital projects in China. Its credo: simplify access to this market using digital tools.