Fini le « mobile first » : la Chine passe au « mobile only »

1, Juin 2017

Si vous pensiez qu’en Europe, l’influence des smartphones sur nos comportements et nos modes de consommation était incroyable, vous n’avez encore rien vu… Voici ce qui se passe en Chine, et qui arrivera très bientôt chez nous.

Pour le comprendre, il faut d’abord se rappeler qu’en Europe et aux États-Unis, les premières expériences digitales ont commencé avec l’arrivée des personnal computers d’Apple et Windows à la fin des années 80. Il aura fallu ensuite plus de 35 ans pour voir nos usages évoluer, jusqu’à l’omniprésence des smartphones aujourd’hui. Mais l’héritage des ordinateurs reste très présent et, si tout le monde a un portable dans la poche, beaucoup restent très attachés aux écrans et claviers traditionnels, qui apportent un sentiment de confort et de confiance, notamment pour les achats en ligne.

À l’inverse, l’essor d’Internet en Chine a débuté il y a moins de 10 ans et les internautes Chinois ont directement et massivement adopté le mobile, sans passer par l’étape « ordinateur ». D’ailleurs pourquoi acheter un ordinateur et payer une connexion Internet lorsqu’un portable fait la même chose, et que la connexion 3/4G en Chine est plus rapide et plus fiable qu’une connexion Internet à la maison ? Il n’est donc pas surprenant qu’en 2017, plus de 63% des transactions e-commerce en Chine se fassent sur mobile, contre 37% dans le reste du monde.

Les Chinois achètent tout sur mobile, même des voitures de luxe : pour le lancement de son SUV Levante 350hp, Maserati, a vendu 100 voitures en 18 secondes sur T-Mall en mars dernier (total : 14 millions d’Euros). Beaucoup achetées sur mobile ! « Lorsque je vais dans un magasin essayer une veste, explique Li Ming, jeune professionnelle de Shanghai, je ne veux pas avoir à la porter le reste de la journée. Alors je la commande sur mon portable, et je la fais livrer directement chez moi. ». WeChat, le premier réseau social chinois (910 millions d’utilisateurs actifs) a été lancé en 2011 uniquement sur mobile. La version web n’est arrivée que beaucoup plus tard, et ses fonctionnalités sont très limitées, ce qui en dit long sur la marginalisation de l’ordinateur en Chine.

« Il y a un avantage stratégique majeur à mener la réflexion sur l’expérience mobile en Chine : dans 5 ans les usages mobiles en Europe et aux États-Unis seront similaires à ceux de la Chine de 2017. »

La dominance du mobile en Chine est telle, qu’elle force les entreprises à centrer leurs stratégies digitales presque exclusivement sur le mobile : la chaine d’expérience client étant vécue quasiment intégralement sur mobile, depuis le premier contact avec la marque, jusqu’au service après-vente.  Les solutions mobiles sont donc créées d’abord et on décide ensuite s’il est nécessaire de les décliner en web classique. La réponse étant souvent négative, beaucoup d’entreprises passent naturellement du « Mobile First » au « Mobile Only ».

Pour capter et satisfaire leurs clients mobinautes chinois, les marques doivent imaginer de nouvelles solutions pour exploiter au mieux les multiples opportunités offertes par ces outils comme la commande directe avec un code barre en boutique ou le géomarketing. En plus d’améliorer l‘expérience client, les entreprises qui entreprennent cette démarche de fond gagnent aussi souvent en efficacité opérationnelle, en réduisant par exemple l’espace de stockage nécessaire en magasin et en collectant les données comportementales de leurs clients.

Il y a enfin un avantage stratégique majeur à mener la réflexion sur l’expérience mobile en Chine : dans 5 ans les usages mobiles en Europe et aux États-Unis seront similaires à ceux de la Chine de 2017.  Et les solutions mises en oeuvre en Chine aujourd’hui deviendront le moteur de l’innovation digitale de demain pour le reste du monde. Pour votre innovation mobile, pensez maintenant « China First ».

Inscrivez-vous à notre newsletter ou suivez-nous sur LinkedIn pour recevoir nos prochaines publications.

Snowmen

Snowmen est une agence spécialiste du digital Chinois qui accompagne ses clients dans leurs projets digitaux en Chine. Si vous souhaitez nous rencontrer pour discuter du mobile en Chine, ou de tout autre sujet digital sur la Chine, n’hésitez pas à nous contacter.

packs snowmen

A Propos de l’auteur

antoine peigner expert digital chine

ANTOINE PEIGNER

EXPERT DU DIGITAL EN CHINE, PRÉSIDENT DE L’AGENCE SNOWMEN

Après 10 ans dans le numérique en Europe et en Amérique du Nord, Antoine a dirigé les opérations digitales d’Air France KLM pour l’Asie pendant plusieurs années ou il a notamment créé un centre d’expertise digital pour l’Asie basé à Hong Kong. Après avoir sillonné la Chine pendant 5 ans, il fonde en 2016 l’agence Snowmen qui accompagne les PME et multinationales Européennes sur leurs projets digitaux en Chine. Son crédo : simplifier l’accès à ce marché grâce aux outils digitaux.